Mutation actuelle

Vous êtes,
nous sommes, de plus en plus nombreux à vivre le processus de mutation au sein de notre corps de chair. Non sans mal, ce processus est individuel et propre à chacun et se déroule sous différents hospices selon nos personnalités, notre capacité à lâcher prise (nous abandonner à ce qui est), la force de notre désir de tout comprendre, tout contrôler, la coloration de nos pensées et la posture de l’égo face à ce phénomène, le degré d’attachement à ce que l’on perçoit, à ce que l’ont vit au sein de notre intériorité et dans notre environnement.
C’est toujours avec prudence que je parle de tout cela, car pour quelqu’un qui n’a pas été préparé ou qui ne s’est jamais questionné sur le sens de la vie et de la mort, tout cela peut apparaître comme de la science fiction et ramener dans la peur, très présente actuellement. Pour ceux qui liront, arrêtez vous là si c’est le cas,ce n'est pas le but de cet écrit. Nous sommes chacun là où nous en sommes et notre degré d’ouverture et d’acceptation est variable. Aussi, certains resteront vissés à leur vision classique et cartésienne, certains seront dans le déni, d’autres se laisseront vivre les choses plus naturellement sans se poser de questions. Tout est bien, chacun son chemin.
Les prochains mois s’inscrivent dans un phénomène de profonde transition vers un changement de paradigme visible déjà sur la terre et dans le ciel, depuis plusieurs mois et années, appuyé par des relevés tels que la résonance de schumann et l’activité de la ionosphère par exemple. Les phénomènes climatiques participent également à cette danse, ainsi que les séismes, liquéfaction des sols, réveils des volcans, multiplication des EMP avec explosions, incendies et inondations, etc etc.
Tout est là, sous nos yeux et cela gagne du terrain chaque jour un peu plus aussi dans le contexte économique et social de beaucoup de pays. La colère et la rage, le feu est présent. Nous sommes dans une cocotte minute.
Cette ambiance générale chaotique est presque normale. C’est un véritable réveil. Un réveil qui n’est en rien ésotérique, ni spirituel, ni mystique. C’est un phénomène cosmique qui sonne la fin d’une période d’involution et qui ouvre l’opportunité d’accès à une conscience intégrale, universelle permettant aux hommes de vivre leur « vraie vie » si on peut le dire ainsi. Les initiés ont parlé et les textes disent souvent la même chose, à la croisée des prophéties ou des illuminations des bouddhas, on peut déjà simplement se rendre compte d'une forme de stagnation dans la conscience humaine sur les origines et les lois de la vie nous ne savons rien. Finalement, depuis la nuit des temps peu de choses ont évolué et la quête de l'humain reste vaine. Le progrès se situe essentiellement dans la vision matérialiste des choses. Dans sa conscience, l’homme a finalement peu évolué et ne s’est toujours pas rendu libre, il n’y parvient pas. Même dans les démarches associatives et collaboratives, souvent nous retombons dans les mêmes schémas égotiques. Ça ne fonctionne pas. Quelque chose « cloche » malgré nos désirs d'entraide et de solidarité.
Un cap doit être passé d’abord de manière individuelle, dans un face à face en soi que l’ont peut nommer retournement. Dans un total démantèlement des forces involutives et anciens schémas et un réalignement de nos centres.
En effet, comment être libre dans l’attachement aux autres, aux drames, aux mémoires, aux affects, à notre petite vie….La refonte de notre psyché doit être totale. Les archétypes, les religions, la spiritualité, la philosophie, tout cela a été utile mais rien de tout cela ne nous permet de passer un cap et de rejoindre notre lumière intégrale. La preuve, nous n'y sommes toujours pas, malgré nos rituels, prières, mantras, retraites, etc etc.
La transition est concrète et quotidienne. Aussi, les manifestations dans nos centres psychiques, nos corps, nos perceptions, nos impressions elles aussi sont concrètes et changeantes d'un jour à l'autre. Nous les assimilons parfois à des symptômes de maladie et cela occasionne beaucoup d’inquiétudes et d’incompréhensions, également chez les médecins qui ont de la difficulté parfois à « trouver » l’origine des malaises. Combien de personnes vivent des choses étonnantes? croyez-moi, vous êtes nombreux à vous planquer, à ne pas oser en parler, à garder pour vous cette vie intérieure qui s’embrase. Vous êtes aussi nombreux à subir l’assaut de forces dévastatrices qui vous pousse à des comportements pathologiques ou névrotiques, sans savoir comment y répondre. Il y a de tout, et chacun doit vivre le process dans son intériorité et retrouver son autorité sur sa vie intérieure. Autorité se situant dans un calme et une stabilité inébranlable.
Simplement, vous êtes nombreux à décrire des « symptômes » similaires, et j’ai personnellement fait l’expérience de ces symptômes. Aussi, nous parlons de l’expérience de chacun mais les témoignages corroborent. A savoir, un sommeil perturbé, avec une continuité de la conscience du jour et de la nuit, une sensation de veille. Un espace corporel en travail constant, avec plus ou moins d’intensité. Des douleurs diffuses, intenses, jusque dans les os, des sensations électriques, des couleurs, des vibrations, des courants, une animation, des vertiges, pertes de mémoire, palpitations. Des sons dans les oreilles, des courants, un feu interne. La sensation que le corps n’est plus le corps tel que nous le connaissons mais plutôt un amas d’énergie, de lumière, un rayonnement qui semble prendre toute la place au sein des contours. Des contours qui se diluent. Un processus qui invite à lâcher, à sortir de l’aspect mémoriel de l’âme, c’est à dire, des empreintes traumatiques du corps afin de retrouver un espace unifié et neutre sur le plan informationnel. Ce phénomène d'intégration a été souvent décrit dans le milieu de la spiritualité, cependant, je ne l’inscrit pas dans le spirituel mais dans une réalité cosmique et inhérente à l’évolution de la conscience humaine. Nous sommes actuellement dans une nécessité de changer de niveau, passer nos vies à un niveau supérieur qui ne s’inscrit plus dans une réalité matérialiste. Il nous faut nous libérer de toute forme de divinisation et de spiritualisation de la forme et de la Vie en général pour atteindre une liberté totale. Il n’y a rien ni personne au-dessus de nous, ni en-dessous de nous. Notre regard doit d'ouvrir, s'élargir....
Le corps étant encore notre véhicule ici dans ce plan, il vit aussi tout naturellement cette mutation.
Certains verront leurs angoisses de l’avenir s’accroître, certains vivrons une perte de sens généralisée, il y a des étapes, des caps à passer dans le processus. se libérer du connu ne se fait pas en un claquement de doigt. Mais aujourd'hui, tout va plus vite.
et aussi pour un grand nombre d’entre nous une joie palpable naît et grandit chaque jour, sans explication, laissant penser que tout est annonciateur d’un avenir radieux que personne ne peut nommer, ni imaginer.
Aussi, vivez votre chemin sans oublier le corps... il est personnel jusqu’à l’évènement final et non collectif comme certains le pense. Le chaos généralisée sur monde et l’effondrement de ce système est inéluctable et tout le monde le sait. Se tenir prêt, c’est-à-dire calme et stable, face à la suite reste la seule chose que nous puissions faire aujourd’hui. Personne ne connait la date, ni l'heure.
C’est un grand travail, colossal même, de décrypter/observer l’ensemble de nos comportements, attitudes, réponses, impressions, empreintes, influences avec du recul, de la neutralité. Pour cela, nous avons des outils comme la méditation.
Amitiés
Emilie Labourdette

 

 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire