Au commencement...

magritte
"Au commencement, je n'avais pas vu la lumière, je ne savais même pas qu'elle existait.
Cherchant un guide, j'ai suivi celle des autres, pensant qu'elle pouvait être mienne aussi.
Alors on a fait de moi ce que je n'étais pas, j'ai dis d'accord, j'ai fais confiance, comme je ne me souvenais de rien et que je ne voyais rien, j'ai cru que s'était ça la Vie.
Mais le temps passait, et je  me sentais vide, cherchant une place, ne la trouvant jamais vraiment.
Alors j'ai commencé à chercher une lueur de moi-même, plutôt qu'une place.
Mais je ne voyais rien, je ne voyais toujours rien. Aucune lumière.
Puis, une bougie s'est allumée,
Au grès des passions, des peurs et des saisons
Elle s'est éteinte,
puis rallumée,
puis éteinte à nouveau.
Dans le noir sans lumière, je ne pouvais avancer.
Alors, j'en ai allumé une autre, plus grande, plus solide, mieux gardée
Et j'ai cherché encore, et encore, sans relâche.
Puis un jour, une flamme a remplacé la bougie,
J'ai appris à m'Aimer, à Aimer, à voir au-delà des apparences,
Puis, j'ai décidé d'être moi, de changer d'habit.
Alors en moi, il faisait jour !
Mais la lumière n'était plus en moi
Elle était moi."