L’importance de l’alimentation dans le processus d’évolution.


Peut-être avez-vous l'impression de stagner malgré votre investissement personnel et votre désir de vous « alléger » en terme de bagages émotionnels, karmiques, familiaux, etc. Vous consultez des thérapeutes, lisez des livres, mangez « bio » ou faites « attention » mais non, vous vous maintenez quand même dans une prison intérieure et un mal être palpable. Peut-être vous ne comprenez pas pourquoi vous ne parvenez pas à passer le cap suivant. Il y a des paliers que vous ne pourrez pas atteindre si vous ne changez pas vos habitudes alimentaires. Quand je parle d'alimentation, c'est TOUT ce qui alimente votre être et le nourrit. 


  • Le type de nourriture (cru, cuit, cuisiné maison ou plats minute, miam industriel, fast-food)
  • La qualité de l'eau.
  • Le lieu de vie, le cadre de vie.
  • L'activité principale que l'on exerce et nos motivations à le faire.
  • Les pensées, le « petit vélo », les projets que l'on nourrit, les MOTS que l'on emploi.
  • L'entourage, le relationnel, les partenaires de vie, l'amour dans votre vie.
  • Les passions, hobbies, habitudes en tout genre.
  • Type de Musique écoutée, type de films regardés, jeux vidéos, Télé : tout ce dont on s'imprègne quotidiennement.
  • Le degré de connexion à la nature : un peu ? Beaucoup ? À la folie ? Pas du tout ?
  • Le rapport à notre corps :mouvement dans notre corps, la respiration, la relaxation, ce qu'on fait pour se faire du bien (massages? Sport?).
Tout compte. TOUT ! Et tout est valable car nous sommes tous différents, c'est à vous de trouver l'alimentation qui vous convient et qui vous aidera à rester dans un processus évolutif où vous vous sentez MERVEILLEUSEMENT BIEN, bref qui soit en harmonie vibratoire.
Ce qui compte surtout, c'est que vous ressentiez ce qui se passe en vous afin de choisir consciemment votre alimentation quotidienne.
Plus on avance dans son évolution et plus on « s’allège », guidé par le désir de s'épurer, d'aller à l'essentiel, de se retrouver. Aussi, notre taux vibratoire augmente progressivement.
Si nous ingérons des aliments (ou de la nourriture) basse fréquence (alimentation industrielle, viande (vibrations de souffrance et de mort), plats cuisinés (additifs, conservateurs, excipients), films d'horreurs ou sanglants, drames, entourage malsain, manipulateurs, vampires énergétiques, relations toxiques) nous baissons à nouveau nos fréquences, et tout le chemin parcouru devient alors nul.


 Notre corps doit à nouveau évacuer ce surplus et le plus souvent nous ne savons pas l'éliminer. Nous ne sommes plus en unité puisque nous avons laissé une nourriture avariée nourrir notre être, cela crée une dualité qui perturbe notre énergie, notre équilibre, notre bien-être. Nous sommes en disharmonie. Nous sommes fatigués, plombés, pas d'humeur, déprimés, enrhumés, c'est toujours pas ça quoi !
Lorsque l'on travaille sa conscience au présent, on peut facilement ressentir l'impact des « aliments » sur notre bonne forme physique ou notre humeur. Après un repas composé d'aliments industriels, morts (cuits) ou trop sucrés, on va se sentir après coup plombé, apathique voire même fatigué.
La sensation de lourdeur après un repas n'est-elle pas un signal? Tout comme après une discussion, une sortie, un échange, une relation sexuelle.  Cela rend palpable le degré de densité à laquelle nous sommes confrontés, en quelque sorte la fréquence avec laquelle nous sommes entrés en relation. 
Toute la vitalité que nous pouvons acquérir d'un côté en « travaillant » sur nous même sera littéralement aspirée par ce que nous mangeons, ceux que nous côtoyons. Nous restons alors partiellement anesthésiés et ne pouvons plus avancer, notre processus d'évolution est stoppé.

De même, lorsque nous subissons les énergies d'un entourage trop négatif. La nourriture psychique et énergétique n'est vraiment pas de qualité! Vous arrive-t-il de rentrer chez vous en vous disant : « ouf, il me tardait de rentrer j'en pouvais plus» ou de vous sentir « vidé » après un appel téléphonique. Restez à l'écoute de vous même.
Lorsque nous nous nourrissons mal (ou plutôt que nous allons à l'encontre de nos véritables besoins), le résultat est toujours le même. Le corps (et l'esprit) doivent expulser toute cette négativité, cette lourdeur, soit l'ensemble des informations qui ont été transmises à nos cellules et qui, en réalité, ne vous conviennent pas du tout. Pour cela,le corps doit monopoliser de l'énergie et va puiser dans les réserves pour remonter l'énergie. Comme un trop plein de colère va épuiser le Foie ou les peurs profondes épuiser l'énergie du Rein, la codification des aliments apportent aussi leurs « informations » à votre corps. Quelle information peut donc porter un morceau de steak issue d'un animal qui a probablement souffert et a été sous stress ? Ou des plats préparés remplies d'adjuvants chimiques ? A vous de juger, à vous de ressentir, à vous de choisir !
Interdire ou dénoncer ne m'intéresse pas, le mot d'ordre serait plutôt, respectons- nous et respectons la vie !
Alors, osez ! Couper court à cette conversation qui vous tanne, faire impasse sur le prochain fast-food entre amis, passer l'apéro du samedi soir et la dinde de Noël, le repas dominical en famille qui dégénère ou les élucubrations téléphoniques de votre vieille tante aigrie, bref écoutez vous et surtout PO-SI-TIO-NNEZ VOUS ! L'important c'est de trouver l'équilibre et de le garder.

 Ne serait-il donc pas important de développer une conscience alimentaire ? Elle vous sera fort utile dans votre démarche. Je crois que l'important n'est pas de s'interdire de manger tel ou tel aliment, ou de se juger mais au contraire le manger en ressentant à fond ce qu'il crée dans notre corps et quel est notre ressenti corporel et émotionnel au moment ou on le mange et après l'avoir mangé. Faire l'expérience de cela de manière personnelle est le meilleur conseil que j'ai à vous donner. Comprendre nos comportements alimentaires pour les modifier ! Toujours comprendre par l'expérience...

"L'évolution personnelle" n'est qu'une histoire de vibration. On dit « tu as changé », « tu es rayonnant », « tu as l'air mieux » cela est simplement l'effet d'une augmentation de notre fréquence vibratoire. De la même manière que lorsque nous expérimentons une séance « énergétique ». Notre taux vibratoire va augmenter, c'est donc par la suite à nous de le maintenir sur la durée. Notre taux vibratoire est fluctuant et soumis au flux de la vie et de ses événements, le maintenir à un niveau le plus élevé dépend d'un travail permanent et d'une hygiène de vie saine. De nos pensées et de notre nourriture physique, culturelle, relationnelle.

Relations toxiques, bagages familiaux, karmiques, vieilles mémoires, émotions qui nous tirent vers le bas, pensées négatives, involutives, implants, liens nocifs, attachements…etc. TOUT a son importance et rien n'est à négliger. C'est toute la nourriture de notre être qui est à surveiller. Un relationnel toxique et une alimentation saine ne suffiront pas. Un esprit clair et des habitudes malsaines ne suffisent pas. Tout doit, petit à petit, concorder vers le respect et l'amour, la beauté et la reconnaissance.

Lorsqu’un être a tout mit en œuvre pour se débarrasser de l’ensemble de ces facteurs qui paralysent son ascension, il va avoir la possibilité d’expérimenter de plus en plus le ici et maintenant, la présence consciente, la paix, la gratitude, le bonheur. En quittant le tourbillon des vieilles casseroles et des habitudes malsaines qui nous maintiennent dans une véritable prison intérieure, nous commençons le voyage de la présence et de la liberté. Sorti de nos carcans, nous pouvons alors réaliser que derrière chacun de nos gestes, de nos habitudes et de nos mots tout a son importance pour que nous puissions exprimer le meilleur de nous même, en un mot : rayonner.

Bon appétit !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire